fbpx

Non seulement l’or est une monnaie et une monnaie fiable, mais c’est une monnaie prend de la valeur au fil des années!

En fait, l’or reflète assez clairement les mouvements inflationistes réels. Ou si vous préférez; la dévaluation des monnaies officielles.

Ce qui nous amène à parler du Bitcoin.

Bien que l’or n’ait pas pris autant de valeur que le Bitcoin au cours des dernières années,  le prix de l’or a tout de même été beaucoup plus stable. Son prix ayant fluctué d’environ 25% entre 2011 et 2018.

Quant au Bitcoin, sa volatilité a été énorme depuis au cours des derniers cinq ans!

 

Le Bitcoin, une monnaie d’avenir?

On a encore trop peu de perspective historique sur le Bitcoin pour juger de sa valeur comme monnaie d’avenir. Mais, pour l’instant, la volatilité extrême du Bitcoin le disqualifie pratiquement totalement pour qu’il devienne un jour une monnaie reconnue et stable, comme l’or.

Certains, comme Michael Malquarti, gérant de portefeuille en Suisse, croient même que le Bitcoin ne possède aucune valeur:

Le bitcoin quant à lui n’a pas et n’aura jamais cours légal, encore moins dans l’idéal libertarien de compétition entre monnaies privées, dont l’acceptation ne saurait être imposée par la loi. Or, n’étant par ailleurs ni une marchandise ni une créance – cette dernière étant en fait la seule nature possible d’une monnaie privée – le bitcoin n’est en fait rien. Ou seulement un cocktail, explosif s’entend.

Ce qui ne serait pas le cas du billet de banque.

Selon le gérant de portefeuille de Quaero Capital:

En vérité, le billet de banque tire sa valeur du pouvoir libératoire que lui confère la loi, en premier lieu en ce qui concerne l’obligation de payer ses impôts, en second lieu celle de payer ses dettes. Et cet attribut est d’une très grande valeur: il garantit notre liberté.

Donc, selon lui, le fait de pouvoir taxer donnerait de la valeur à notre papier monnaie! J’ai une opinion différente comme je l’explique ici.

Car bien que le pouvoir de taxer soit un élément à tenir compte dans la capacité du gouvernement à rembourser ses dettes, la taxation a peu à voir avec la stabilité d’un système monétaire. Sauf, celui d’aider à maintenir la confiance du système financier du pays!

 

Et si on comparait le Bitcoin aux monnaies officielles!

Donc, si on appliquait les mêmes critères d’évaluation à nos monnaies officielles, on conclurait aussi la valeur intrinsèque de notre monnaie est zéro. Et ce n’est ni la loi ni le pouvoir de taxer qui changerait cette réalité.

La vérité, c’est que tout le système monétaire international repose actuellement sur la confiance des usagers (les entreprises et les consommateurs). Et que personne ne se préoccupe vraiment de la vraie valeur de nos monnaies officielles. Pour le moment, du moins!

Si on s’interroge sur la vraie valeur du Bitcoin, on devrait en faire de même pour nos monnaies officielles!

C’est que le Bitcoin ainsi que toutes les monnaies officielles ont une chose en commun; elles n’ont pratiquement aucune valeur intrinsèque et tangible.

 

L’or est une monnaie…universelle!

L’or, cette vieille relique barbare…

À chaque fois que le prix de l’or baisse un peu, je l’entends celle-là!

En raison de sa perte de valeur apparente lorsque l’on suit l’évolution de son prix en $US, l’or n’a pas été reconnu à sa juste valeur au cours des dernières décennies. Et ce fut encore pire durant le dernier cycle minier baissier de 2011 à 2015.

Pourtant, la nature de l’or et sa très longue histoire économique prouvent bien que l’or est la monnaie ultime.

L’or est en fait la doyenne de toutes les monnaies…

Pour faire une analogie avec la théorie de l’évolution des espèces de Darwin, je dirais que l’or est à la fois le roi de toutes les monnaies et aussi le seul survivant de son espèce.

En fait, l’or est une monnaie qui possède toutes les caractéristiques d’une monnaie universelle.

C’est un métal précieux rare. Tout en rare, l’or est suffisamment disponible sur la terre.

Et l’or possède aussi les autres qualités importantes d’une monnaie forte.

L’or est divisible, malléable, inerte, uniforme et durable.

Bref, l’or est pratiquement une espèce en soi, dirait Darwin!

 

Le long cycle de l’or

or la plus ancienne des monnaies

L’histoire se répète et on constate que la domination mondiale d’une monnaie n’est jamais éternelle et que ce cycle se perpétue comme le démontre le tableau ci-contre.

Depuis des milliers d’années, les peuples ont réussi à stabiliser et à protéger leur situation financière grâce à de l’or.

C’est pourquoi, historiquement, lorsque la confiance disparaît, l’or redevient une monnaie à la mode!

Aussi, lors des grandes crises financières, des révolutions civiles ou des guerres, l’or ressurgit et joue son rôle de protection et de sécurité du patrimoine personnel et d’état.

Car à chaque fois que la confiance disparaît, comme lors de la crise de 2008-09, l’or fait un retour remarqué dans le système monétaire et financier. Et cela se produit presque toujours après que l’or ait été longtemps négligé…

Comme aujourd’hui!

 

L’or est la plus ancienne des monnaies: 4000 ans!

or la plus ancienne des monnaies

Par Classical Numismatic Group, Inc.

Dans son livre The power of gold, Peter L. Bernstein retrace l’histoire de l’usage de l’or et de l’argent comme monnaie. Et aussi loin que 4000 ans av. J.-C., les Égyptiens fondaient l’or et l’argent en barres frappées au nom du pharaon Menes.

Il est intéressant de noter qu’à cette époque, le prix de l’argent était évalué de 5% à 8% de la valeur en or, ce qui représentait un ratio de 12 à 20 fois la valeur de l’or.

On n’est donc pas très loin du fameux ratio historique or/argent de 16 dont nous parlent les meilleurs investisseurs de métaux précieux au monde – dont Éric Sprott. En effet, ce Gold/Silver  ratio de 16 fois pourrait bien se représenter sous peu… Vous pouvez consulter le graphique du Gold/Silver ratio à jour ici.

Plus récemment dans l’histoire de l’or, on a retrouvé des pièces de monnaie constituées d’or et d’argent. Ces pièces dataient de six à huit siècles av.J.-C. et provenaient des rois lydiens (durant l’antiquité).

Il s’agissait de pièces en électrum, un alliage naturel d’or et d’argent, ces pièces contenant entre 50 et 60 % d’or : les pièces les plus lourdes, les statères (signifiant « balance » ou « étalon de valeur »), pesaient environ 10,90 g, les fractions de statères avaient des poids et des valeurs diverses, notamment les tiers de statère ou trités qui étaient parfois criblés d’estampilles. L’or sortait du temple et du palais pour servir à l’usage des particuliers.

 

L’avenir de l’or et du Bitcoin

Certains disent que l’or n’est qu’un métal comme les autres… Et que par conséquent, il faudrait seulement considérer l’offre et la demande pour en connaître la valeur.

D’autres croient que l’or a une valeur sentimentale et symbolique inestimable qui a clairement fait ses preuves comme monnaie. Sans oublier que l’or a aussi servi de valeur refuge par excellence, depuis des milliers d’années.

En Amérique, on considère souvent la possession de métaux précieux comme un fardeau en raison des coûts de stockage.

En Europe, l’or physique faisait autrefois automatiquement partie d’un portefeuille diversifié de placements, à raison de 5% à 10% de la valeur du portefeuille.

Et cela a d’ailleurs été le cas jusqu’à tout récemment, alors que la philosophie de gestion de certains gestionnaires de la génération des baby-boomers. Mais il y a des exceptions, comme Jean-Marie Eveillard:

La fragilité des banques, le retour de l’inflation grâce à une création monétaire massive ainsi que l’ampleur du niveau d’endettement des gouvernements créeront des conditions propices au retour de l’or comme base de stabilité; à la fois du système monétaire international et de nos portefeuilles de placement.

Je crois vraiment que l’or est une monnaie et le restera. En plus, il se pourrait bien que l’or soit un investissement judicieux pour les prochaines années!

Le Bitcoin continuera-t-il d’être trop volatile pour être adopté comme monnaie dans les transactions internationales? Ce sera son défi!

Marc Blais