fbpx

C’est tout un défi de percevoir les différentes réalités de la crise économique à travers les journaux, les statistiques et les analyses plus ou moins opaques.

C’est pourquoi j’ai tenté une courte synthèse de la situation de crise que nous vivons, en tentant d’y voir plus clair quant à nos options comme investisseur.

L’effet Trump et les marchés boursiers

Dès l’élection de Trump en novembre 2016, nous avons tous noté que le prix de l’or a baissé subitement dans les jours qui ont suivi. Ce qui pourrait être interprété comme un signe de confiance.

Mais l’effet Trump qui s’est manifesté positivement sur les marchés boursiers jusqu’à maintenant pourra-t-il se maintenir quelques mois ou quelques années de plus?

Je n’en sais rien. Mais, je crois que l’effet Trump se dissipera éventuellement et que les réalités de la crise économique nous rattraperont. Ce n’est qu’une question de temps!

Et je crois aussi que le prix de l’or sera remontera vers les niveaux atteints en 2011. Et probablement plus!

Ce qui est clair, c’est que Trump:

  • Ne pourra pas réduire la dette américaine et
  • qu’il ne pourra pas non plus empêcher la création monétaire de se poursuivre intensément aux États-Unis, étant donné qu’il aura besoin de beaucoup d’argent pour son grand programme d’infrastructures et pour la baisse d’impôt aux entreprises.

Toutefois, un élément positif pourrait nous surprendre. La situation de l’emploi qui pourrait s’améliorer en raison de ces investissements massifs. Surtout si le gouvernement de Trump mettait en application ses menaces de protectionnisme.

Mais là aussi, tout peut changer rapidement…

Et que se passera-t-il le jour où de plus en plus de gens soulèveront la question: comment les Américains rembourseront-ils cette dette accumulée de 20 trillions $? (Note: 1T=1000 milliards)

Les promesses de Trump  

Le président américain est perçu comme étant la personne la plus puissante au monde.

Et bien que je ne crois que très peu aux politiciens en général pour améliorer l’état du monde (!), il faut être vigilant. Car ils peuvent quelques fois être dangereux pour nos investissements.

Aussi, pour le bien de vos finances, mieux vaut s’en méfier plus que moins!

J’ai constaté au fil des années – et cela m’a rendu de plus en plus méfiant face aux politiciens – que ceux-ci font, une fois au pouvoir, tout à fait le contraire de ce qu’ils avaient promis lors de leur campagne électorale!

Trump avait déjà renversé plusieurs de ses promesses électorales avant même d’être assermenté!

En effet, le président américain s’est déjà contredit à plusieurs reprises (il lui arrive même de se contredire au cours la même journée!):

  1. Il a confirmé qu’il ne poursuivrait pas Hilary Clinton en justice.
  2. Il n’a pas encore conclu sur le cas du fameux mur avec le Mexique. Mais on a tous compris que, soit cela ne se fera pas, soit cela se fera aux frais des US!
  3. Et il a choisi de s’entourer de financiers du secteur bancaire américains, malgré tout ce qu’il a dit contre les grandes banques lors de sa campagne.

Nous constatons donc déjà plusieurs promesses que Trump ne respectera pas

Aussi, on se demande bien ce qu’il pourra changer face aux réalités de la crise économique actuelle…

Que fera Trump face aux réalités de la crise économique?

Je crois qu’il lancera son important programme d’infrastructures pour donner un coup de pouce à l’économie américaine. Tout comme la Chine l’a fait après 2008.

Il donnera l’image de quelqu’un qui veut relancer l’économie américaine. Et cela pourrait avoir un impact très positif sur le prix des métaux de base (cuivre, zinc, plomb).

Son plan d’infrastructure aura donc un certain impact sur l’économie mondiale. Mais, ce ne sera pas suffisant pour enrayer la décroissance économique globale actuelle.

Et ce malgré les chiffres positifs publiés récemment. Car la croissance économique actuelle est biaisée par un facteur important; le taux d’inflation réel!

Quel impact le programme d’infrastructure aurait-il sur l’économie?

On peut s’attendre à une légère croissance, possiblement.

Et aussi à un endettement irréversible!

La situation réelle du marché de l’or

La réalité du prix de l’or, c’est qu’au prix d’environ 1300$ US, les réserves des producteurs miniers continuent de s’épuiser de jour en jour.

De plus, il faut maintenant quinze ans pour mettre une nouvelle mine en production. Alors qu’il y a une vingtaine d’années, on parlait d’une moyenne de sept ans!

Le coût de production d’une once d’or est élevé

Si l’on considère les vrais chiffres des coûts de production totaux d’une once d’or au niveau mondial, on arrive en pratique à 1400 $US, en moyenne.

(NB: Je sais que les chiffres officiels sont inférieurs à ce chiffre, mais ils ne tiennent compte ni des mines et des zones minières fermées qui pourraient rouvrir rapidement lorsque le prix de l’or augmentera. Les chiffres officiels excluent aussi certaines subtilités comptables…)

La demande pour l’or augmentera

Selon le World Gold Council, il existe plusieurs tendances majeures qui alimenteront la demande pour l’or en 2018 et les années à venir.

Aussi, la demande pour l’or continuera d’augmenter!  Car il devient de plus en plus clair – autant pour les pays les plus pauvres (comme l’Inde) que pour les pays plus riches – que l’or est, depuis toujours, la meilleure manière de se protéger en temps de crise

Doit-on investir dans l’or ou à la bourse?

Êtes-vous de ceux qui croient:

  1. Qu’un système monétaire doit absolument contenir de l’or?
  2. Que chaque coupure de papier-monnaie (dollar ou euro) imprimée doit avoir une garantie, une contrepartie forte?
  3. Et qu’un système bancaire de confiance (géré par les banques centrales) doit protéger cette garantie forte et son principe?

Si oui, sachez qu’actuellement, ce n’est plus le cas!

Les États-Unis ont abandonné le principe de l’étalon-or en 1971

On a vu dans l’histoire que lorsque les politiciens ne sont pas forcés de respecter les principes d’une monnaie forte, celle-ci s’affaiblit lentement mais sûrement sur plusieurs années.

Voici le résultat – sur le prix de l’or – depuis que le président Nixon a décidé de mettre fin à la convertibilité du dollar en or en 1971.*

Trump et l'or - rendement de l'or et du S&P500 et Dow de 1971 et 2016.

(*Le CAC40 n’a pas été considéré, car il n’inclut pas les dividendes comme c’est le cas pour le Dow et le S&P500.)

Le prix de l’or est libellé en $US, ce qui permet une saine comparaison avec les indices boursiers américains.

On constate une appréciation évidente de l’or face aux marchés boursiers!

Pourquoi?

Hum… Serait-ce, entre autres, en raison de la perte de valeur du dollar américain?

Et aussi, la perte de valeur de notre monnaie (j’inclue le Canada et l’Europe) implique une perte de notre pouvoir d’achat.

Serait-ce que le taux d’inflation officiel est beaucoup plus élevé que le taux d’inflation réel? 

Si oui, on comprendrait mieux pourquoi on a le sentiment de s’appauvrir d’année en année…

Ce qui explique que, pour se protéger face aux réalités de la crise économique, plusieurs milliardaires ont augmenté leur pondération en or.

Que faire face aux réalités de la crise économique?

Plusieurs gestionnaires de portefeuille m’ont confié en privé qu’ils n’ont jamais vu autant d’incertitude sur les marchés. (Certains de ces conseillers ont jusqu’à 40 ans de carrière!)

Est-ce un signe?

Pour moi, cela implique que des changements drastiques vont se produire. Et que cela pourrait être assez pénible!

Quand cela se produira?

Je ne sais pas. Dans deux mois, dans deux ans, qui sait?  

Personne ne sait. Surtout pas les gourous!

Investisseurs, c’est le temps de vous protéger!

Mais SVP, n’attendez pas l’évènement qui catalysera cette crise financière qui perdure depuis 2008

Protégez-vous dès maintenant!

Vous avez bien souscrit à une assurance habitation sans savoir si et quand un incendie pourrait se produire! Alors, protégez-vous de la crise!

Les obligations d’état sont-elles encore un placement sûr en 2018?

Une des réalités de la crise économique est certainement la situation des titres obligataires des gouvernements, une classe d’actifs qui a été historiquement considérée le refuge des investisseurs en temps d’instabilité boursière.

L’an dernier, lors du Mining&Investment Latin America Summit, un ami conférencier a justement souligné l’importance du grave problème des dettes gouvernementales des pays industrialisés.

LES DETTES DES GOUVERNEMENTS NE SERONT JAMAIS REMBOURSÉES, a-t-il prédit.

Il ajouta que: depuis le début des années 1960, les États-Unis n’ont jamais montré un budget positif, une seule année…!

Les Américains financent évidemment leur déficit avec de la dette, qui s’accumule encore et encore!

Il faut savoir que la dette américaine a été multipliée par 22 depuis les 36 dernières années!

Donc, si vous investissez dans des obligations d’état en pensant que c’est un placement sûr (comme cela a été le cas par le passé), vous vous trompez!

Et si parce que vous êtes canadien ou européen, vous pensez que cette réalité n’existe qu’aux États-Unis, détrompez-vous!

Les chiffres d’endettement par rapport au PIB sont très similaires au Canada, en Europe, en Chine et au Japon.

Pensez tout de suite à comment vous pouvez protéger vos investissements s’il advenait que les dettes d’états ne soient pas honorées!

Protégez-vous et protégez l’avenir de votre famille!

La tendance de l’or et des minières pour 2018-2020

Les signaux sont contradictoires sur l’avenir à court terme du prix de l’or. Mais l’avenir à moyen terme semble pratiquement assuré quand on regarde les fondamentaux de l’or, de l’argent et du platine.

En effet, la demande continue d’augmenter pour ces trois métaux précieux tandis que l’offre diminue graduellement…

De plus, leur coût de production complet et réel se situe tout près de leur prix de vente. C’est un « sure shot » pour qui veut investir comme un contrarian à moyen et long terme.

Alors que faire à court terme?

 Il est impossible de prévoir l’avenir, mais on peut essayer de l’anticiper.

Il est toujours très difficile de capter les tendances à court terme d’un marché. Les meilleurs analystes que je connais n’y arrivent qu’à peu près 50% du temps!!

Tout comme vous, je cherche (depuis vingt-cinq ans) le gourou qui me dira quand acheter au plus bas et vendre au plus haut, mais je n’ai pas encore trouvé!

Personnellement, je ne prends pas le risque de tenter de prévoir des mouvements de marché à court terme. J’investis soit sur le moyen terme (3 à 5 ans) ou sur des occasions particulières de marché que je sais reconnaître.

Je suis bien sûr conscient des différents risques inhérents aux réalités de la crise économique actuelle. C’est pourquoi, j’investis dans l’or et les sociétés minières en suivant cette approche, peu importe l’impact Trump, aura sur le prix de l’or et sur les marchés.

Et en tenant compte que l’on est au début d’un nouveau cycle minier haussier qui génèrera de très beaux profits!

Merci de me suivre!

Marc Blais